Un livre – Une histoire

Hey Coucou,

Je voulais juste écrire un rapide petit article a propos d’une petite histoire qui m’est arrivée cette semaine et que j’avais envie de partager avec vous.

La semaine dernière comme vous le saviez, c’était la fete des papas. Du coup, Mac et moi avant d’aller voir Piper et le Monde de Dory, nous sommes rendus à l’unique Bookshop de Bedford, SpoonBill & SugarTown.

C’est un peu notre Barnes et Noble version hipster avec une large gamme de livres d’art et des best sellers, ou il est bon de bouquiner et d’y passer un bon moment si on a 10 minutes a tuer.

Et c’est donc la que j’ai decouvert le livre “The assistants” de Camille Perri qui est un peu consideré comme LE livre drole de 2016 qui comme son nom l’indique, semble décrire ce que vit au quotidien un assistant.

41UaQv8A4IL._SY344_BO1,204,203,200_

Je me suis tout de suite mise dans la peau du personnage et comme j’avais besoin d’un livre pour la plage et mes longues heures dans le train, je me suis dit que c’était LE livre ideal pour moi.

Mais le seul truc qui m’a mis un stop, c’est son prix: $25 (plus tax) soit $28 le bouquin… Du coup, comme c’etait pas du grand Voltaire, je me suis dit que j’allais laisser tomber.

Le lendemain, apres mure reflexion, je me suis dit que ce bouquin avait l’air tout de meme cool. Et cette semaine, apres le taff, je suis allée au Barnes et Noble d’Union Square histoire de voir si ce livre existait en format pocket.

Non, seulement en couverture rigide. Merde.

Puis j’ai regardé sur Amazon. En effet, ils ne font pas ce livre en pocket. Mais la couverture rigide était plus qu’à $17….

Alors j’ai reflechis. $10 de difference. Mais j’avais le choix entre soit l’avoir au rabais par le biais d’Amazon, soit l’acheter dans ma boutique locale ou j’adore flâner avec Mac avant d’aller au cinema.

Puis je me suis dit que j’etais pas tres trop riche et que $10, c’etait rien mais c’etait pas non plus rien. Tu vois mon raisonnement?

Mais tout compte fait, je me suis aussi dit que si tout le monde pensait comme moi, alors n’y aurait plus de petits commerces dans mon quartier.

Et j’ai repensé a mes parents qui avaient une librairie à Fleury Merogis, qui vendaient de la presse mais aussi des livres et qui se sont fait manger par la grosse bete Amazon.

shop-local-9

Alors ce soir, je suis finalement revenue chez SpoonBill & SugarTown, je me suis ruiee sur mon bouquin, j’ai raconté ma petite histoire que je viens de vous ecrire à ce vieu gars qui etait a la caisse a ce moment la. Et il m’a gentiment dit merci. Et je pense que son franc merci vaut bien $10.

Voila, c’était plus long que ce que je pensais mais je voulais faire part de cette petite histoire et de vous rappellez que meme si c’est plus cher, il est bon d’acheter local.

Bisous, Tendresse et bon bouquin,

logo

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

  • Mamietoun says:

    Merci ma puce…

  • nq says:

    étant moi-même partisan de mes petits commerces de quartier, je ne peux qu’être ravie de ce raisonnement – rien ne remplacera un bonjour et un merci accompagné d’un sourire de votre petit commerçant !

  • Christelle says:

    Belle histoire et bonne initiative! Ce qu’on devrait tous faire mais que malheureusement on ne fait pas! Petite histoire qui fait réfléchir… Merci!

    • frenchycan says:

      C’est vrai que surtout en termes de prix ou bien meme de disponibilité on peut etre tentés de commander sur Amazon. Et je le fais parfois pour un meuble par exemple mais oui, il faudrait qu’on soit tous plus conscient de l’impact sur les petites entreprises locales. En tout cas, merci pour ton commentaire Christelle 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *