Tu sais ce que tu veux faire?

Hey Coucou,

Aujourd’hui, on revient sur une question qui revient incontestablement dans ta vie, que ce soit à 18 ans comme à 25ans (voire 30ans ou 50ans?): “Qu’est ce que tu veux faire?”. On revient sur cette question qui semble etre le fondamental de ta vie.

2 types de personnes

Je sais pas si tu es d’accord mais je trouve qu’il y a deux types de personnes en société:

  • ceux qui sont pleinement épanouis dans leur passion et qu’ils savent ce qu’ils veulent faire. Par exemple Mac a toujours su dessiner, être abile et tres créatif. Il voulait travailler pour Disney quand il était petit, il a toujours aimé produire, animer des trucs. Puis il s’est centré sur game designer et il a aujourd’hui son propre studio de jeux pour réalité virtuelle. Et en un sens, je trouve qu’il est chanceux d’avoir trouvé sa voie assez directement. Puis il y a les autres.
  • ceux qui, comme moi, vagabondent et ne savent pas trop ou se poser. Je ne sais pas si c’est parce qu’on s’est complètement planté d’orientation quand on était à l’école ou quoi mais quand on me pose cette question, je me sens stupide. Puis elle revient sans cesse en fonction de différentes étapes de ta vie.

Quand tu es petit

GettyImages_454294663

Bon, quand tu as 3 ans et que tu commences a capter quelques trucs de la vie, tu es mignon comme tout et surtout tres candide. Tu sais pas trop. Tu copies ce qui passe a la tv ou ce que tes copines te disent. Alors tu veux etre chanteuse, tu veux etre actrice. Je me rappelle que je voulais juste nager. Faire de la plongée sous marine. Alors quand j’avais 3 ans je voulais être poisson. Puis j’ai voulu être archéologue sous marin. Je voulais explorer les fonds sous marins d’Egypte. J’ai aussi voulu bosser au Marineland d’Antibes (jusqu’a ce que je comprenne la douleur des animaux…). Bref, je crois que quand tu es petit, tu reves de vivre de ce qui te plait de faire.

Quand tu as 16-18ans

mean-girls-assembly

Ahhh l’adolescence et ses moments de doute. On les a tous eu que tu sois dans la categorie 1 ou 2. Tu as une vision plus large sur tes facultés. Enfin c’est ce que tu crois, mais c’est surtout l’opinion de ton enseignement scolaire et ton entourage qui impacte ta vision de toi meme. Alors tu te dis merde, je suis pas assez intelligent pour faire ci ou ca, et c’est franchement frustrant.

Tu te rabats donc sur des choix que tu penses cernent certains traits de ta personnalité plutôt que ce que tu aimes faire. Personnellement, selon les conseillers d’orientation, j’etais assez extravertie, j’aimais organiser les trucs, j’etais forte en maths, j’aimais voyager alors ils m’ont dit que l’école de commerce semblait être bien pour moi. Puis a l’epoque, le Daddy etait commercial alors autant suivre le cheminement familial.

Je vais pas te mentir, le fait que les gens aient choisi quelque chose qui formatait ma personnalité ma facilité les choses. Par exemple, j’ai quitte la filiere S pour la ES et je me suis sentie plus detendue et plus heureuse. J’ai aussi aimé le cadre d’une ecole de commerce. Puis venait la cession des stages. Alors tu faisais marcher ton reseau et tu prenais le premier stage qui s’offrait a toi. Puis le deuxieme et le troisieme et le quatrieme. Puis le quatrieme debouche sur une offre d’emploi que tu prends. Du moment que tu recois de la tune toutes les deux semaines.

Quand tu as 25ans

960x

Puis, vient l’année de tes 25 ans. Ou celle d’avant ou celle d’apres. Bref, viens le moment ou tu recapitules tes années d’ecole et tes experiences professionnelles. Et tu te dis merde, c’est vraiment ca “l’insertion professionnelle”? Tu passes le premier quart de ta vie a apprendre des theories et des exemples pour travailler 40 heures par semaine un peu au dessus du smic et ne pas savoir quoi faire de tes weekends?

Et je peux pas me plaindre parce que j’ai eu la chance de traverser l’ocean et m’expatrier loin de tout ca. Alors je me dis que j’ai pas le droit de me plaindre parce que je vis le reve de certaines personnes qui souhaiteraient voyager ou s’installer ailleurs.

Alors je me dis qu’il faut que j’arrete de pleurer sur mon sort et de me plaindre et je dois trouver une solution: changer de travail peut etre? Trouver un nouvel hobby?

Et puis reviens tes hantises de quand tu avais 16ans. Et tous ces gens qui te repassent le meme discours: “Mais alors qu’est ce que tu veux faire”?

Bah écoute, j’en ai pas la moindre idée.

 

Mais selon le Wall Street Journal, il semblerait que les gens changent 7 fois de carrière en moyenne dans leur vie. Du coup ca me rassure, je me dis que je ne suis pas la seule perdue dans cet univers de fiches de paie.

Bisous, tendresse et Daydreaming,

logo

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  • nq says:

    il y a une chose qui est sure, tu as du courage et de l’ambition ! des facilités intellectuelles aussi – mais il peut y avoir aussi les contraintes familiales – la vie est un choix permanent
    pas toujours évident –

  • Jessica says:

    Ton article est très parlant, je fais partie de la catégorie numéro 2 comme toi. Je ne sais pas si effectivement, je me suis trompée d’orientation, ou si c’est lié à ma personnalité !
    Je me lasse vite des choses aussi, au bout de deux/trois ans dans une entreprise j’ai envie de changer.
    Des fois, j’ai la sensation d’être complètement à côté de la plaque haha ! Il y a des personnes qui vont faire pendant 30 ans la même chose sans se poser des questions …
    Bref, tout ça pour dire que tu n’es pas un cas isolé, je suis là aussi haha
    Bon dimanche !

    Jessica

    • frenchycan says:

      Haha merci Jessica pour ton commentaire et en esperant qu’un jour on sache ce qu’on veut faire! Mais au moins, enfin je ne sais pas pour toi, mais je sais ce que je ne veux pas faire 🙂 et c’est deja important ^^

  • Altadena says:

    continue a rever, tu es dans le bon pays pour ca!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *