La victoire qui prouve que les Américains détestent les femmes

Hey coucou,

C’est vrai que c’est un titre un peu fort (voire reducteur) mais c’est celui de l’article qui m’a donnée la larme a l’oeil cette apres midi. Il etait donc tant de vous exprimer mon ressenti (parmis 3 milliards) sur les elections.

Je souhaite pas m’etaler sur la victoire populaire de Trump. Non. Je veux juste essayer de diminuer ce sentiment d’anxiété de mon crane.

C’est simple, j’ai pas reussi a me concentrer au travail aujourd’hui. Et quand une emotion me gene, j’essaie toujours d’analyser pourquoi je me sens comme ca. Je me doutais qu’il y avait un rapport avec l’evenement de la veille mais de la a le garder en tete toute la journee, c’etait tres penible. Alors j’ai analysé:

39164252

J’ai la sensation d’avoir vecu une rupture avec des millions de personnes en meme temps.

Pourquoi? Parce que j’ai toujours eu cette passion pour la culture americaine depuis que je suis toute petite: mon pere m’avait promis qu’on irait ensemble un jour visiter les tours jumelles, et j’ai vu ces memes tours s’effondrer en regardant le live qui remplaçaient les minikeums en sortant de l’ecole. Alors j’ai detesté Bush, je pensais que les américains étaient ces cowboys qui voulaient aller en guerre et contre tous.

Puis Obama est arrivé, il a apporté ce brin d’humanité qui manquait tant pendant ces 8 ans de Bush. Puis enfin d’humilité. Je suis arrivée aux Etats-Unis pendant son second mandat et il faisait bon de vivre dans un pays, pardon,  un Etat, qui s’épanouisse de jour en jour avec de nouvelles lois démocratiques: l’Obamacare ou le mariage pour tous. Et je me suis initée dans des groupes d’amis, puis dans une famille americaine. Mon image a alors changé du tout au tout.

1820290_3_e4a1_barack-omabama-a-prete-serment-lundi-21_40ecf1c1f0b72567c745d187f6e0db7d

Puis vient alors les primaires democrates et republicaines. Je vais pas vous refaire un historique mais sachez que ces elections ont ete un looong periple mediatique de 18 mois…

Je me suis reconnue, moi, francaise expatriée bientot citoyenne americaine dans les propos de l’Oncle Bernie qui voulait etendre nos valeurs communes a tous: l’egalite, plaider la cause des minorités, lutter contre le racisme, l’ecologie, toutes ces problematiques que ma generation souhaite effacer.

Mais Hillary l’a remporté de peu car elle semblait plus raisonnable… moins révolutionnaire… plus posée. Alors il a fallu accepté cette premiere défaite.

Elle plaidait toujours certaines bonnes causes, mais avec moins de tonus. En meme temps, personne n’a pris au sérieux la reelle menace car nous etions enfermés dans notre bulle bleue de la cote Nord-Est, toujours tres democrate.

Et voila que le verdict tombe. Quand la veille, les estimations du NYTimes prédisaient 16% de chance que Trump passe.

Toute la nuit, les phrases “chocs” de Trump me revenaient en tete comme un monologue sourd en mettant en parallele des consequences de ces paroles. Pas de respect pour les femmes= Remise en question de la loi pour l’avortement + pas de loi pour legalité des salaires ou encore pour un congé maternité legal.

exrhfvdl

Je re-vois l’image degradante que j’avais des américains sous Bush. J’entends les propos misogynes, homophobes, racistes et aberrants de Trump et de ses supporters. Je me sens honteuse et impuissante. Je ne reconnais pas les gens que je connais dans ses propos. Et je n’ai pas envie que le reste du monde pense ça car beaucoup d’Americains ne sont pas comme ca.

Alors pourquoi ce sentiment de tromperie? Parce que je prends tout le temps la defense des americains contre n’importe quel cliché pourri a leur sujet ou blague vaseuse ou remarque debile. C’etait aussi la raison qui me poussait a monter ce blog: pour montrer comment bien s’initier dans leur culture.

Et hier, beaucoup d’entre eux ont prouvé que certains de ces clichés ou remarques peuvent etre reelles. Que oui, les américains peuvent maintenant officiellement dire a voix haute dans la rue qu’ils sont racistes ou misogynes ou homophobes car leur president montre l’exemple a suivre.

 REUTERS/Gary Cameron TPX IMAGES OF THE DAY -

REUTERS/Gary Cameron

Mais la ou ca me fait vraiment mal, c’est pour les femmes. Je regardais hier a la TV des femmes qui votaient Trump et qui tentaient de justifier leur choix. Et ca m’a mis hors de moi car ces nanas preferent etre contre des minorites que de plaider leur propre cause? SERIEUSEMENT??? Tout ce mouvement depuis les années 20 pour élire un connard qui se permet de violer publiquement des femmes??? De les insulter? De les trouver “bonne”?De nous mettre en prison si on souhaite avorter? Et comment expliquent-elles a leur fille leur vote? J’aimerais bien le savoir…

Tout ca pour dire qu’aujourd’hui, je me suis sentie trahie par toutes ces femmes ignorantes, par tous ces vieux predateurs sexuels blancs racistes, par euhh… euh je crois que je viens de resumer son électorat non? Car je crois que personne de censé a voter Trump en dehors de ca…

Je terminerais mon article avec une note positive: cette carte, qui represente le vote des 18-25ans (désolée je retrouve pas la source sur Google)…2020 va faire tres mal a ces ignorants.

cw0wxbzuoaa0txo

 

Bisous, anxiété et tristesse,

logo

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  • isa says:

    Est-ce que cela voudrait dire que les femmes n’ont pas le droit de vote aux u.s.a. ?

  • Cécile says:

    Bonjour Cindy,

    Cela fait quelques mois que je suis ton blog et je suis heureuse que tu nous ai fait part de ton ressenti depuis New York. J’ai passé 1 an en Californie l’année dernière et la bas aussi c’est l’incomprehension générale. Bien que je ne sois plus sur le territoire américain en ce moment je me sens très affectée par le résultat des élections mais aussi par le fait de devoir défendre les américains au près de mes amis en France (comme tu le mentionnes dans ton post) qui se bornent à penser que les américains collent tous à ces stupides stéréotypes et qu’ils “méritent” quelqu’un comme Trump.
    J’essaye d’être optimiste et de me dire que l’on découvrira peut être un autre côté de Trump différent de ce que l’on a pu voir durant sa campagne.

    J’ai moi aussi supporté Bernie Sanders l’année dernière, j’espère que dans 4 ans les américains seront prêt pour supporter les idées et valeurs qu’il a défendu.

  • Poppy says:

    C’est un homme detestable qui a menti des millions de pauvres gens deseperes, sa victoire est basee sur des mensonges et la haine. Comme disait ma grand-mere :” bien mal aquis ne profite jamais”. Vivement les midterms.

  • Lucie cali says:

    Bon je vais donner mon avis de “vieille” sur ton billet. Ce que tu as vecu ressemble un peu à une rupture amoureuse : on pare l’autre de toutes les qualités (dans ton cas l’autre est les USA), on l’idealise. Et puis la réalité finit par arriver et on est déçu. Les sentiments qu’on ressent alors peuvent être très forts. On découvre qu’il y a un coté noir. On se sent trahi. On perd ses illusions. Mais ca n’arriverait pas si on savait dès le départ que l’autre n’est pas parfait, qu’il y une part d’ombre en lui (dans ton cas la part d’ombre est cette partie de la population que tu na’imes pas). Et il faut savoir accepter cette part car la personnalité de la personne qu’on aime est ce qui la FAIT aussi, qui la définit. Et puis, toute relation a des hauts et des bas. La tu es dans un bas. Dans 4 ans, il y aura peut-être un haut. A toi de participer pour changer les choses. J’espere t’avoir apaisée un peu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *