1 Couple, 2 cultures, 10 anecdotes

Salut toi,

Je t’ouvre enfin mon coeur et une légère partie de mon intimité avec mon copain et les aspects drôles de vivre d’amour et d’eau fraiche avec un melting pot culturel permanent.

Aujourd’hui je te présente 10 anecdotes qui me permettent d’affirmer les raisons pour lesquelles Mac et moi, malgré nos quelques barrières culturelles, on s’aime di ouf !

  • Prendre un malin plaisir à raconter une blague salace en public

Les américains ne sont pas puritains au sens français du terme, simplement de fait qu’ils sont descendants d’une culture protestante. MAIS, les américains mettent une barre entre ce qui peut se faire en public et ce qui se fait en privé. Grossomodo, ils n’ont pas le fessier béni mais ils respectent ce qui est à la maison et ce qui est dans la rue. Aussi, en bons franchouillards, sortir une petite boutade coquine lors d’un rendez vous chez un avocat peut lui faire grincer les dents. Et le pire, c’est que cela m’amuse.

IMG_2746

  • Faire du sport prend d’un coup tout son sens

Et oui, les clichés ont la vie dure et Mcdo est plutôt répandu dans les regions centrales des USA. Ici, on va a la salle de gym pendant une heure ou deux après le travail. Et pendant le week end, on va faire un footing en couple. Les américains à la vue de leur système medical essaie au maximum de rester naturellement au meilleur de leur forme et, si vous faites du sport, vous comprendrez combien vous vous sentez mieux et relaxé.

IMG_7804

  • Voir enfin le verre a moitié plein

Les américains sont optimistes et voient toujours le verre à moitié plein. Peu importe la source du problème, peu importe la gravité du problème, “Everything is gonna be fine”. et finalement, cet esprit de complainte cesse peu a peu ce qui représente quelque chose d’étranger. Je lisais par exemple un article dans le monde au sujet de l’expansion de la VR et j’ai trouvé cela incroyable à quel point l’auteur décrivait le phénomène et termine son article en fusillant le concept. Chéri, arrête d’avoir la critique trop simple d’esprit.

  • Se sentir encouragée dans tous ses projets

Pour continuer dans l’optimisme, les américains savent encourager les gens. Ce n’est pas hypocrite, ils te suggèrent de nouvelles (et pertinentes) idées. Mac est toujours le premier à me demander comment avancent mes derniers projets, si je me sens épanouie au quotidien.

IMG_7035

  • Jubiler de savoir parler au moins une langue de plus

En tant que français parlant anglais, votre accent garantira votre succès en société peu importe ce que vous disiez et peu importe vos fautes de syntaxes. Par contre… quand on inverse la tendance et qu’un américain essaie de communiquer en français… C’est malheureusement hilarant, surtout quand garçon d’un coup se prononce guère conne… J’admire l’effort, il ne faut pas être si français dans l’âme. Apres, quand ton accent te force à dire “caca” au lien de chiot dans un diner familial… Ca te donne envie de prendre des lessons pour éviter ton accent. (Pour toi, c’est POPY qu’on prononce, pas POUPY)

IMG_0964

  •  Halloween, Thanksgiving, et la St-Valentin

Avant, je pensais que Thanksgiving c’était une fete ou une famille américaine devait inviter un sans abri chez eux. Je comprenais pas pourquoi tu devais être habillée comme une prostituée pendant Halloween et pourquoi il était essentiel d’aller au restaurant pour la St Valentin. Certaines traditions prennent alors d’un coup tout leur sens (un peu comme le sport). D’autres un peu moins: Flag day, President day, Columbus day… Apres, en France, on fete la chandeleur, les rois mages et nos grands meres. On va donc pas trop la ramener sur le paternalisme américain…

  • Rire de la culture de l’autre

Parce qu’ici, on ne met pas la farine avant les oeufs, simplement la charrue avant les chevaux. On ne mange pas du cochon mais du porc. On insulte pas les gens en voiture, on klaxonne comme des boeufs. On ne dit pas a quelqu’un de mauvaise humeur de changer de literie (ca après, c’est peut que traditionnel dans ma famille?) ou qu’il est mal B****. Oui baby? Ah… Non pardon en fait ils le disent aussi.

  • On emmerde les préjugés

Cela fait plus d’un an que j’entends que je suis avec Mac pour la green card, cela fait plus d’un an qu’on essaie de nous marier et cela fait plus d’un un an qu’on vous fait chier. La question pertinente ici est de se dire “Avons nous envie de nous unir” bien avant de se dire “Devons nous…”. Voila ce qui fait la difference entre un concept clef dans notre société appelé amour et une connerie internationale.

IMG_0268

  • Etre plus ouvert d’esprit

Les differences ne sont jamais une menace, elles permettent une meilleur ouverture d’esprit. Mac ne savait pas qui était Louis 14, je ne savais pas qu’on pouvait se passer de pain et de fromage pour le diner. Ecouter, discuter, partager, notre couple est un concentré d’informations et d’anecdotes en tout genre. L’avantage de la diversité, c’est que j’apprends quelque chose de nouveau chaque jour avec lui.

  • On s’aime

La finalité c’est que Mac aurait pu être d’une autre culture, mon article aurait été le meme. L’important dans notre relation c’est que l’on s’aime. Ceci est avant tout une leçon de civisme à l’image de NYC, un beau bordel culturel.

Screen Shot 2015-01-26 at 12.47.32 AM

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Comments

  • Pauline says:

    Salut Cindy!!
    C’est marrant, mon copain est américain, on s’est rencontré il y a un et demi au Cambodge 🙂
    On a voyagé pendant un an, et maintenant nous sommes en France, chez moi, mais c’est assez compliqué pour son visa…
    Comment est ce que vous procédez aux USA?
    Et au sujet de ton article, c’est génial, moi aussi je peux observer que depuis que je suis avec lui, son optimisme déteint sur moi et je me plains beaucoup moins qu’avant 🙂
    Bonne continuation !

    • frenchcan says:

      Coucou Pauline,
      Merci pour ton commentaire. J’ai du enchainer les visa J1 pour rester aux USA aussi longtemps. Plus un B1 qui est le visa touristique. Tu peux m’envoyer un email si tu as besoin de plus d’info ou besoin de renseignements :).
      Les joies de la vie de couple 🙂
      Bisous

  • Josi says:

    Ahahah, AU TOP.
    Je me reconnais avec mon mari sur tellement de points, c’est fou.
    Surtout sur le fait qu’on se moque de la culture de l’autre mais désormais il se moque de la culture américaine avec moi. Je l’ai change en vrai petit Frenchy lol

  • Mouniou says:

    Trop génial ton blog et surtout cet article où je me suis complétement retrouvée. Mon fiancé est du Connecticut et il se bat chaque jour pour que je perde le côté négatif français, qui au final pourri la vie. Vive l’optimisme ! Sans oublier le côté très pragmatique des Américains.
    Nous allons nous marier l’année prochaine, ça fait trois ans que nous sommes ensemble distance, visa et tout le bazar c’est difficile de gérer, mais comme tu l’as dit ce n’est pas “devrions-nous nous marier?” la bonne question. Et finalement, le moment est venu et à la question “avez vous envie de vous marier?”, je dis OUI !

    • frenchcan says:

      Coucou 🙂
      Oui c’est asse lourd et pesant ce genre de commentaire, un peu comme si tu devais te justifier… je vous souhait plein de bonheur pour votre mariage (et je veux que tu m’envoies un email pour savoir comment il a “pop the question” 🙂 FAIS MOI REVER ! haha
      Bisous

  • frenchcan says:

    Haha “About => Contact” J’avais essayé de faire ca facile 😀 envoie moi un petit email a frenchmeifyoucan@gmail.com 🙂 Je pourrais t’envoyer l’adresse de Marion également 😀

  • Totalement d’accord avec le verre à moitié plein, le sport et tout le reste en fait. Quand on me dit ” I love your accent !”, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’on me fait une mauvaise blague.. car je suis NULLE !!

    NB : jamais l’américain ne dira qu’il est nul car, à l’école on lui a appris à croire en lui 😉

    A bientôt

  • Ps : j’ai adoré : “Mac ne savait pas qui était Louis 14, je ne savais pas qu’on pouvait se passer de pain et de fromage pour le diner”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *